x
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Partagez ce contenu

Le magazine particuliers

Famille monoparentale : quelles aides et comment en bénéficier ?

Selon une étude de l’Insee parue en 2010, un parent sur cinq élève seul ses enfants suite à un divorce ou une séparation. Un changement de vie qui se traduit souvent par une chute des revenus et des fins de mois difficiles. Des dispositifs existent pour les aider.

Imprimer cet article

Aides sur les revenus

Depuis le 1er juin 2009, l’allocation de parent isolé (API) a été remplacée par le Revenu de solidarité active (RSA). Pour en bénéficier il faut avoir plus de 25 ans (ou moins de 25 ans avec un enfant né ou à naître) et être à la recherche d’un emploi. Versé par la Caisse d’allocations familiale (CAF), ce revenu peut être cumulé avec l’allocation de soutien familial (ASF). Octroyée sans condition de ressources par la CAF au parent élevant un enfant de moins de 20 ans dès lors qu’il en assume seul la charge, cette allocation est versée automatiquement si l’autre parent est décédé ou n’a pas reconnu l’enfant. Elle est en revanche soumise à examen s’il est toujours vivant. Son montant, revalorisé tous les ans, est, depuis le 1er avril de 89,34 € par mois et par enfant. Vous pouvez également bénéficier d’aides qui ne sont pas spécifiques aux parents isolés, tel le complément familial (soumis à conditions de ressources) si vous avez au moins trois enfants à charge. Notez également que les familles monoparentales bénéficient d’une demi-part fiscale supplémentaire. Une aide certes indirecte mais non négligeable. Il suffit de cocher la case parent isolé sur la déclaration de revenus. Enfin, sous condition de ressources, la Caisse d’Assurance maladie peut octroyer des chèques santé et une dispense sur l’avance de frais sur la partie prise en charge par l’Assurance maladie.

Garde d’enfant

Pour un parent isolé, concilier activité professionnelle et vie de famille est souvent difficile. Afin de soulager les frais liés à la garde d’enfant, il existe différentes aides dont la Paje (prestation d’accueil du jeune enfant) versée par la CAF sous condition de ressources pour les enfants de moins de 6 ans gardés par une assistante maternelle. L’Agepi (aide à la garde d’enfants pour parents isolés), versée par Pôle emploi, concerne plus directement les parents isolés ayant des enfants de moins de 10 ans et qui font l’objet d’un projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE). Il suffit de déposer une demande après de l’agence qui suit le PPAE. Son montant dépend du temps de travail ou de formation.

Logement

Enfin, il n’existe pas d’aide au logement spécifiquement dédiée aux parents isolés mais des dispositifs peuvent alléger cette charge dont notamment l’APL (aide personnalisée au logement) et l’ALF (allocation de logement familiale) versées par la CAF sous condition de ressources. Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) accorde également des aides financières aux personnes en difficulté. Les modalités et conditions sont définies par le conseil général de chaque département. A signaler également les différents dispositifs pour réduire ses factures d’électricité ou de gaz, ou encore les aides au déménagement… et le fait qu’un parent isolé est prioritaire sur les demandes d’HLM. 

© Marie Varandat – Uni éditions – juillet 2012

Imprimer cet article

© Crédit Agricole 2011